Non, la France ne manque pas vraiment de logements

La pénurie de logements en France cristallise les tensions autour des prix de l’immobilier. ah_fotobox / Adobe Stock

EXCLUSIF – C’est la conclusion d’une étude du cabinet Asterès pour Emeria (ex-Foncia groupe) qui a souhaité faire un état des lieux du logement en France.

«La France manque de logements !» C’est le discours ambiant pour expliquer l’envolée des prix de l’immobilier. Faute d’offre suffisante pour répondre à la demande qui reste forte, malgré la crise du Covid et la guerre en Ukraine, se loger coûte de plus en plus cher. C’était le cas dans les métropoles – ça l’est moins aujourd’hui -, c’est le cas désormais dans les villes moyennes. Longtemps délaissées, ces communes séduisent, depuis 2 ans, de plus en plus d’habitants des métropoles désireux d’acheter plus grand pour moins cher. Et du coup, les prix de l’immobilier grimpent et deviennent trop élevés pour les locaux, obligés souvent de s’excentrer.

Pour y remédier, un mot d’ordre revient sans cesse dans la bouche des professionnels de l’immobilier : construire plus de logements. Même Emmanuel Macron, à peine élu président de la République en 2017, avait promis un «choc d’offre». Il aura fallu attendre la fin de son premier mandat pour le voir apparaître. Et encore. La fameuse barre…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Leave a Comment